Photo de Odette Legendre
Fiche créée le : 2013-09-05
Odette Legendre
Décès le : 2013-08-24
Parution : 2013-09-04
Paru dans : Cyberpresse - La Presse, Montréal, QC

LEGENDRE, Odette 1932 - 2013 À Montréal, le samedi 24 août 2013, est décédée, entourée de ses proches, madame Odette Legendre. Elle laisse dans le deuil son filleul Patrice L. (Trudy), ses grandes amies Anne B., Thérèse D. et Dominique C. Elle laisse également dans le deuil plusieurs parents du côté des familles Legendre et Lavallée. Fille de feu Dr. Henri Legendre et de feu Germaine Lavallée, Odette était la soeur de Solange Legendre (1929-2004). Odette Legendre a fait carrière à l'Université de Montréal de 1965 à 1995. Elle a d'abord été chargée d'enseignement en français (École française d'été et Département de linguistique), directrice de la promotion culturelle à la Faculté de l'éducation permanente puis directrice du Bureau des communications à la Faculté des arts et des sciences. Sa véritable passion l'a orientée vers des recherches personnelles sur la vie et l'oeuvre du sculpteur Alfred Laliberté (1878-1953), son oncle. Odette lui a consacré cinq livres : Alfred Laliberté. Mes souvenirs (1978); Les artistes de mon temps (1986); Alfred Laliberté, sculpteur (1989) publiés chez Boréal. En 1997, elle faisait aussi paraître Les beaux jours du Gobelet, publié chez Carte blanche. Puis en 2001, Laliberté (photographies de François Brault), publié chez Fides et en 2008, Alfred Laliberté, Pensées et réflexions, publié chez Septentrion. Remerciements sincères aux nombreux amis qui l'ont entourée au cours des dernières années, dont Bernard L., Stéphane C., Nicole G., Élise D., Yves L., Allan G., Huguette U., Gilles L., Pascale B., Micheline S-M., Jean-Claude C., François B., Laurier L., Suzanne J., Estelle P., Rodrigue T. (Nicolette), Claire et Francine S. Les proches désirent également remercier le personnel médical, infirmier et de soutien de l'hôpital St. Mary, de l'Institut de gériatrie de Montréal ainsi que le personnel et la direction de la résidence Château Vincent-d'Indy. Par respect envers ses dernières volontés, aucunes funérailles ou cérémonie ne seront tenues. Ceux qui souhaitent exprimer leurs sympathies peuvent faire un don à l'un des organismes suivants : le Musée des beaux-arts de Montréal, la Fondation du Musée national des beaux-arts du Québec ou la Fondation de l'Institut de gériatrie de Montréal.