Fil de nouvelles

Rechercher

|
418 653-3940
Fil de Nouvelles

Prix Cyprien-Tanguay (2020)

La Société de généalogie Saint-Hubert, lauréate du Prix Cyprien-Tanguay 2020

La Fédération québécoise des sociétés de généalogie (FQSG) est fière de remettre le Prix Cyprien-Tanguay 2020 à la Société de généalogie Saint-Hubert pour leur projet intitulé « Les oubliés de la généalogie - Clergénéalogie ».

Le Prix Cyprien-Tanguay récompense l’excellence d’une innovation en généalogie. Il encourage la recherche en généalogie et en histoire de famille au Québec et veut y intéresser le public. Ainsi nommé en l’honneur du père des études généalogiques au Canada français, ce prix constitué d’une bourse de 500 $ est destiné aux sociétés membres de la FQSG.

Lors de son assemblée générale annuelle tenue en mode virtuelle le 11 novembre dernier, la FQSG a décerné officiellement le Prix Cyprien-Tanguay. Parmi les projets soumis au concours, « Les oubliés de la généalogie - Clergénéalogie » s’est démarqué et mérite haut la main cette distinction.

Lors de la soirée, monsieur Jean-Luc Laliberté, président de la Société de généalogie Saint-Hubert ainsi que messieurs André Morel et Clément Laliberté, respectivement vice-président et secrétaire, ont eu l’occasion de présenter brièvement leur projet.

« Les oubliés de la généalogie - Clergénéalogie » a vu le jour pour combler le manque d’informations sur le clergé et des communautés religieuses et ainsi les relier à une famille afin d'aider les généalogistes à compléter leurs généalogies descendantes ou leurs histoires de famille :

« Modestement, la SGSH croit que le site Les oubliés de la généalogie-Clergénéalogie ajoutera une pierre à l’édifice généalogique des Québécoises et des Québécois et qu’il couvrira un champ négligé de la généalogie. Nous espérons que ce projet et les données qu’il contient, accessibles gratuitement, soutiendront les chercheurs et les généalogistes dans leur recherche. »

SOURCE : Lancement du site « Clergénéalogie » - Allocution du président JEAN-LUC LALIBERTÉ 

Notre Fédération adresse ses félicitations les plus sincères à la Société de généalogie Saint-Hubert pour leur travail novateur en généalogie et l’excellence de leur projet.

                          Publicité

vendredi, 20 décembre 2013 16:14

Article Beauce Média

BEAUCE MÉDIA, le mercredi 4 décembre 2013 beaucemedia.ca LYNDA CLOUTIER

Frampton se raconte

Frampton n'avait toujours pas de livre relatant de 1806 à aujourd'hui les grands traits de son histoire. C'est maintenant chose faite avec la publication de Frampton de Pierre Soucy.

Passionné d'histoire, l'auteur décidait, il y a deux ans, de relater le parcours de son village natal. D'entrée de jeu, Pierre Soucy savait que le travail qui l'attendait s'avèrerait colossal. En moyenne, il a consacré deux jours par semaine à ses recherches et à l'écriture du volume.


L'histoire de Frampton commence en 1806 au moment où Pierre-Édouard Desbarats obtient, après plusieurs tentatives un peu partout au Québec, les premières concessions de terres du Township de Frampton. Ce sont d'abord des Irlandais, des Écossais et des Anglais qui viennent coloniser ce coin de pays.

Les Canadiens-français ne s'établiront que quelques années plus tard. Frampton qui était d'abord une paroisse unilingue anglophone devient, au début du 20e siècle, un village bilingue. Il faut dire que parmi les Irlandais qui avaient cru trouver une terre promise en ces lieux, plusieurs ont déchanté. Ils ont à nouveau émigré, principalement vers les États-Unis.

Une mine d'informations

Les recherches de Pierre Soucy se veulent exhaustives. Il a dépouillé autant des actes notariés, que des recensements ou différentes archives comme des registres paroissiaux, des écrits privés, des publications officielles.

Les encadrés se veulent en outre des sources d'information tantôt complémentaires, tantôt utiles.

Frampton, c'est aussi un livre qui présente des sections consacrées à la croissance de la population, aux métiers, à la vie scolaire, institutionnelle, religieuse et municipale. On y trouvera enfin des tableaux faisant la nomenclature des gens à qui les lots avaient été concédés initialement avec toutes les données pertinentes. Pour les amateurs de généalogie et d'histoire, c'est une véritable mine d'or!

Frampton a été imprimé à compte d'auteur. La première édition compte 500 copies à raison de 30 $ l'unité. Le livre est disponible à la municipalité de Frampton, à la boutique Willo de Sainte-Marie (en face du centre commercial les Galeries de la Chaudière) et à la librairie Pantoute de Québec. On peut aussi commander son exemplaire directement auprès de l'auteur en lui écrivant à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..


Pierre Soucy, auteur du livre Frampton à droite. On le voit ici en compagnie de son frère et maire de Frampton, Jacques Soucy, lors du lancement qui se tenait le 28 novembre dernier.

Lu 11544 fois Dernière modification le lundi, 03 février 2014 18:59

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

             Publicité

S'abonner pour
des mises à jour, nouvelles et plus...

S'ABONNER

Adresse

418 653-3940

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

S5 Box