Fil de nouvelles

Rechercher

|
418 653-3940
Fil de Nouvelles

Prix Cyprien-Tanguay (2020)

La Société de généalogie Saint-Hubert, lauréate du Prix Cyprien-Tanguay 2020

La Fédération québécoise des sociétés de généalogie (FQSG) est fière de remettre le Prix Cyprien-Tanguay 2020 à la Société de généalogie Saint-Hubert pour leur projet intitulé « Les oubliés de la généalogie - Clergénéalogie ».

Le Prix Cyprien-Tanguay récompense l’excellence d’une innovation en généalogie. Il encourage la recherche en généalogie et en histoire de famille au Québec et veut y intéresser le public. Ainsi nommé en l’honneur du père des études généalogiques au Canada français, ce prix constitué d’une bourse de 500 $ est destiné aux sociétés membres de la FQSG.

Lors de son assemblée générale annuelle tenue en mode virtuelle le 11 novembre dernier, la FQSG a décerné officiellement le Prix Cyprien-Tanguay. Parmi les projets soumis au concours, « Les oubliés de la généalogie - Clergénéalogie » s’est démarqué et mérite haut la main cette distinction.

Lors de la soirée, monsieur Jean-Luc Laliberté, président de la Société de généalogie Saint-Hubert ainsi que messieurs André Morel et Clément Laliberté, respectivement vice-président et secrétaire, ont eu l’occasion de présenter brièvement leur projet.

« Les oubliés de la généalogie - Clergénéalogie » a vu le jour pour combler le manque d’informations sur le clergé et des communautés religieuses et ainsi les relier à une famille afin d'aider les généalogistes à compléter leurs généalogies descendantes ou leurs histoires de famille :

« Modestement, la SGSH croit que le site Les oubliés de la généalogie-Clergénéalogie ajoutera une pierre à l’édifice généalogique des Québécoises et des Québécois et qu’il couvrira un champ négligé de la généalogie. Nous espérons que ce projet et les données qu’il contient, accessibles gratuitement, soutiendront les chercheurs et les généalogistes dans leur recherche. »

SOURCE : Lancement du site « Clergénéalogie » - Allocution du président JEAN-LUC LALIBERTÉ 

Notre Fédération adresse ses félicitations les plus sincères à la Société de généalogie Saint-Hubert pour leur travail novateur en généalogie et l’excellence de leur projet.

                          Publicité

mercredi, 14 octobre 2015 14:37

Marie-Josée Poisson, porte-parole de la Semaine nationale de la généalogie,

au Salon du Livre de l’Estrie. En entrevue au 107,7 FM (Estrie), vendredi 16 octobre à 12 h 30.

image002

La romancière Marie-Josée Poisson prendra part au Salon du Livre de l’Estrie, du 15 au 18 octobre. Elle sera présente au stand ADP, numéro 715, le vendredi 16 octobre, de 16 h à 18 h, le samedi 17 octobre de 19 h à 21 h et le dimanche 18 octobre de 10 h à 11 h. Native de Sherbrooke, l’auteure est cette année la porte-parole de la Semaine nationale de la généalogie. Cet événement se tiendra du 21 au 28 novembre, à travers tout le Québec (http://www.semainegenealogie.com).


Il faut dire qu’il existe une certaine parenté entre Liées par le sang (Éditions La Semaine) et la généalogie : « Au cœur de mon œuvre de fiction se trouve une enquête généalogique, une quête des origines qui passe par un retour vers les ancêtres. En fait, le processus même de fouille dans les strates des générations antérieures m’a servi d’inspiration ».


Marie-Josée Poisson a toujours écrit : des communiqués de presse, des articles, des discours, du contenu web, du matériel publicitaire et promotionnel en tous genres. D'abord à titre de directrice des communications de TV5 pour les Amériques, ensuite comme directrice des communications de l’académie de danse aujourd'hui appelée École supérieure de ballet du Québec, puis en tant que rédactrice en chef du Magazine de la Place des Arts. Avec Liées par le sang, elle signe son premier roman. Il lui aura fallu cinq ans pour le compléter. Bien qu’une trame historique traverse l’intrigue, il s’agit plutôt d’un roman dans l’Histoire. Campée en 2005, l’action se situe dans un cadre résolument contemporain. Mais en filigrane une figure marquante du XVIIIe siècle, la marquise de Pompadour, se faufile dans les mille détails richement reconstitués de sa vie, de sa mort. Amateurs d’Histoire et de belles histoires trouveront leur compte dans ce roman actuel à la fois grand public et minutieusement documenté.


La Semaine nationale de la généalogie et Bibliothèque et Archives nationales


Instaurée en 2012 et parrainée par Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), la Semaine nationale de la généalogie (SNG) est une semaine d’activités de découverte et d’initiation offertes gratuitement partout au Québec permettant de partir à la recherche de ses ancêtres. La SNG s’adresse à toute personne curieuse de découvrir ses origines. Des enfants aux grands-parents, tous y prendront plaisir, celui de renouer avec les siens, même avec ceux que le temps a éloignés.


La Fédération québécoise des sociétés
de généalogie : 70 sociétés et 25 000 membres


La Semaine nationale de la généalogie est orchestrée par la Fédération québécoise des sociétés de généalogie (FQSG), un organisme à but non lucratif de regroupement et de représentation des sociétés de généalogie locales et régionales. La Fédération est actuellement composée de soixante-dix sociétés membres réparties dans toutes les régions du Québec. Le nombre de généalogistes membres d’une société de généalogie est estimé à près de 25 000. À en juger par les émissions de télévision, les articles dans la presse, la multiplication des sites en ligne, la généalogie est un sujet dont la popularité ne se dément pas.

 

Lu 10236 fois Dernière modification le mercredi, 14 octobre 2015 14:56

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

             Publicité

S'abonner pour
des mises à jour, nouvelles et plus...

S'ABONNER

Adresse

418 653-3940

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

S5 Box